Hadopi en pure perte

Rejoignez la communauté SCIencextrA


de Korben
En ces temps de crise, pour sortir de cette situation de chômage et trouver un emploi, l’une des meilleures solution que je connaisse, c’est de créer son propre travail… Si possible un travail nouveau et indispensable à la société.
C’est un peu ce qu’ont fait les gens qui ont milité pour la mise en place d’Hadopi et ceux qui y travaillent actuellement. Je ne pourrai pas dire que c’est un boulot de planqué car ils s’en prennent quand même plein la gueule (de par leurs propres initiatives bien sûr) mais disons qu’ils savaient que jusqu’en 2012, ils auraient du travail assuré.
Et ça, ça mérite le respect… Nous, français de base, on se démerde tellement bien qu’en plus des réductions d’acquis sociaux en tout genre et des taxes sur les DVD (et autres), on se tape des taxes sur les sodas et les parcs d’attraction. A la Hadopi, ils ont réussi à pécho un budget de 11 millions pour l’année ! Ils sont doués…
Nous, on n’a pas l’esprit de la WIN comme chez Hadopi et je le regrette… Pour vous montrer que finalement, la crise est à 2 vitesses et que y’a des métiers plus beau que le votre, je vous invite donc à prendre connaissance de ce rapport d’activité sur l’année 2010 de notre Hadopi (je dis « notre » car c’est nous qui sponsorisons quand même).
Dans ce rapport, on y apprend que pendant l’année :

  • C’est 1,23 millions d’internautes qui se sont fait flashés par TMG (dont on n’a pas trop de nouvelles d’ailleurs… Une carte postale, ça m’aurait fait plaisir.) Ça représente une moyenne de 71 613 adresses IP transmises chaque jour.
  • Les FAI ont réussi à identifier 89% de ces internautes (soit 911 970 abonnés) dont ils ont communiqué l’adresse à la Hadopi
  • La Hadopi a donc pu envoyer 470 935 emails d’avertissement et 20 598 lettres recommandées.

Chiffre supplémentaire amusant, il y a eu 35 003 personnes qui se sont vraiment inquiétés du truc et qui ont contacté Hadopi par téléphone ou courrier. De beaux chiffres qui feraient pâlir un spammer de Yamoussoukro.
Après, le reste du rapport, c’est de la masturbation intellectuelle ponctuée de photos de vieux comme je n’en avais plus vu depuis l’apogée de Rotten.com. M’enfin, si comme moi, vous avez du temps à perdre, allez-y 🙂
20110930 jj5pjr6k3kumck241f1gtbi4dg23 Hadopi fait baisser les chiffres du chômage et finalement cest tout ce qui compte
Petite parenthèse amusante, page 143, l’adresse IP de l’internaute n’a pas été floutée dans le rapport mis en ligne initialement… une petite bourde qui résume bien l’esprit de professionnalisme dont fait preuve la Hadopi depuis des mois.
Autre actualité amusante avec la Hadopi, c’est celle relayée par Numerama au sujet de leur volonté de bloquer les sites « manifestement destinés au piratage« . Ça va être fun… Quand on voit ce que donne ce genre de censure et la compréhension d’Internet qu’ont ces gens, je suis sûr que si ça passe, on se retrouvera avec des sites légaux bloqués, voire des sites qui n’ont rien à voir avec la choucroute. Je me demande d’ailleurs jusqu’où ils iront trop loin dans l’Orwellisme… Censuront-ils aussi les sites d’actu qui traitent du p2p sous pretexte qu’écrire le mot eMule, Bittorrent ou DVDRip est un appel au piratage ? Et si je commence à balancer des liens megaupload sur mon Google+, essayeront ils de bloquer Google ?
Ne rigolez pas, ça peut paraitre ridicule mais d’autre avant ont essayé. Tout est possible avec ces gens.
Bref, fidèle à son rôle d’amuseur du web, Hadopi continue de dépenser notre fric en le jetant au fond des chiottes. Avec 1 million par mois à consacrer à l’envoi de spam, à se toucher la nouille en faisant des beaux PDF, en payant des sous-traitants pour faire les logos les plus moches du monde, je suis sûr que les employés d’Hadopi ne sont pas malheureux…
Girl Money Pool11 Hadopi fait baisser les chiffres du chômage et finalement cest tout ce qui compte
On pourrait en faire des choses utiles pour la communauté avec 11 millions… Là c’est juste un PUR gâchis. On n’est vraiment pas du même monde…
M’enfin, je fais mon râleur mais ils ont un taf et c’est ça qui compte finalement. Réduire le chômage est une priorité et 11 millions pour payer grassement 59 employés et un loyer de 420 000 € par mois (chiffres du rapport), ce n’est finalement pas de trop.
… « Rendez-vous en juin 2012« … On lui dira, compte sur nous.

Publicités

Soutien au docteur Bonnemaison.

Rejoignez la communauté SCIencextrA


De trois à quatre cent personnes, membres soignants de l’hôpital de Bayonne, associatifs ou anonymes, ont apporté ce mardi 16 août 2011 leur soutien au docteur Bonnemaison mis en examen pour empoisonnement sur des personnes particulièrement vulnérables.

Ensemble dans le hall d’entrée de l’établissement, habillées en blouse blanche ou en tenue civile, elles ont écouté le texte de la pétition lu par le docteur Xavier Hernandorena, ancien pédiatre et ancien président de la commission médicale de cet hôpital. Le texte avait recueilli quelque 700 signatures vers 17h.
« Les signataires tiennent à témoigner des très hautes qualités morales, humaines et professionnelles du docteur Bonnemaison, médecin, collègue et ami énormément estimé au sein de l’hôpital », a lu le docteur Hernandorena. « En tant que médecins, soignants et patients, nous tenons à affirmer notre soutien au docteur Bonnemaison et à sa famille », a-t-il ajouté avant près de deux minutes d’applaudissements nourris.
« Je tenais à témoigner de sa moralité », a indiqué à l’AFP un chirurgien orthopédiste de l’hôpital de Bayonne sous couvert d’anonymat. « Ce type d’accompagnement à la mort se fait partout, c’est la loi du « pas vu pas pris », et j’espère que cette affaire va permettre de légiférer », a-t-il ajouté.

La pétition est en ligne pour, si comme moi vous voulez le soutenir, la signer ICI.

Test sur les moteurs de recherche et notre mémoire.

Rejoignez la communauté SCIencextrA

Ce matin après avoir publié le post qui nous dit selon une étude américaine, les moteurs de recherche participerai à faire que notre cerveau fait moins d’effort de mémoire du fait que le web devient par praticité, une sorte de disque dur externe de notre mémoire.
J’ai donc fait un test avec mes deux fils, respectivement âgé de 18 et 20 ans.
Le premier fait un BTS en informatique et passionné par ce sujet. Le second entre en faculté de lettres, passionné par les écrits et le cinéma, il publie d’ailleurs régulièrement des articles dans un magazine traitant du cinéma.
Je les aient donc conviés à un jeu. Mis géographiquement à égale distance de mon PC ouvert et de ma bibliothèque, je leur ai dit, « vous avez 30 secondes pour me trouver la date de al mort de Louis XIV »!
SURPRISE, les deux systématiquement se sont jetés littéralement sur mes livres d’Histoire.
Aprés explication, je demandais si à aucun moment ils n’avaient hésité entre le livre et le PC. Réponse sans ambiguïté, NON. Je leur dit alors, « et si je vous avait demandé la date de naissance de Lady Gaga », alors ils me disent que ce fut sur internet qu’ils chercheraient l’information.
Alors, il est simple de conclure, que leurs cerveaux, sélectifs et indépendants ne ramollit pas par la facilité d’obtenir des informations via le net, mais bien au contraire, c’est un outil supplémentaire mis à sa disposition pour acquérir du savoir, mieux, il ne retient pas toutes ces informations par un processus de sélection. Pourquoi garderait-il des informations rarement utiles alors qu’elles sont facilement disponible au besoin?

Immigration et respect de nos valeurs obligatoires en Europe.

Rejoignez la communauté SCIencextrA

Beaucoup d’immigrés choisissent de venir vivre en Europe, continent d’immigration. S’ils s’engagent à respecter les valeurs européennes, ils sont les bienvenus. S’ils les refusent, les rejettent ou les combattent, je ne suis pas sûr de la bonne qualité de nos relations futures.

Un immigré averti en vaut deux et, de ce point de vue, Nicolas Sarkozy, en prônant l’obligation de respecter nos valeurs, fait bien de mettre les points sur les i. Valeurs de tolérance et d’intégration comme il n’en existe ni n’en a jamais existé nulle part ailleurs dans le monde et dans l’histoire, ça se mérite, n’en déplaise aux cerveaux anesthésiés d’une certaine classe politique passéiste et angélique.
Par Jacques Trappler
Ce n’est pas parce que l’immigration européenne a été un échec qu’il faut se louper dans l’immigration nouvelle. Fixons les règles de bonne conduite si nous voulons coexister et prospérer sans heurt ni mésentente. Imposons aux immigrés cette charte morale de bonne coexistence. Immigrés qui veulent bien partager nos ressources économiques mais qui, souvent, refusent le partage nos ressources culturelles aux motifs religieux. L’un ne peut, désormais, aller sans l’autre, ce que Nicolas Sarkozy évoque de manière particulièrement responsable.
Nier que l’immigration est un problème est irresponsable et cette irresponsabilité politique d’hier ne doit plus se reproduire. Enivrés que nous sommes de culpabilité, ne continuons pas de battre notre coulpe au rythme des tam-tams d’un colonialisme qui a dégradé notre vision collective au point de tout supporter, tout encaisser, tout accepter, notamment de nous adapter à cette immigration alors que c’est le contraire qui devrait s’opérer au plus grand bénéfice d’ailleurs de ces immigrés qui trouveraient, en appliquant nos valeurs, un langage commun avec les autres immigrés dans cette Europe qui les accueille.

Les problèmes importés par ces masses immigrantes doivent être laissés aux frontières.

Nous ne pouvons pas ne pas tenir compte des particularismes culturels, mais nous pouvons fort bien ne pas accepter l’importation de ces problèmes qui troublent notre société. L’immigration en Europe a historiquement échoué puisqu’elle n’a pas vraiment réussi à se fondre culturellement chez l’accueillant dont elle a voulu et revendiqué les standards de vie sans se plier aux règles de sa société dont la plus élémentaire est le respect de ses valeurs et exigences culturelles. L’assimilation a été une fiction dont personne aujourd’hui ne peut nier à la fois l’échec et le désastre.
La religion prend le même bateau que les immigrés ; elle est tolérée en Europe mais ne doit pas être le glaive d’un communautarisme dont nous ne voulons pas. Il n’y a pas de racisme religieux en Europe, les immigrés, s’ils sont musulmans, ont le droit d’exercer leur culte dans des lieux ouverts, construits à cet effet et intégrés dans notre urbanisme aux conditions prescrites par la loi. Quels pays dont sont issus nos immigrés accordent-ils des droits identiques ? Quels mêmes pays n’ont pas tout simplement éradiqué le christianisme, rasé les églises ? N’allons pas plus loin… J’ai le sentiment qu’en Europe, nous avons le cœur et l’esprit ouverts à toute autre religion que la notre, du moins que celle, fondatrice de nos valeurs et, au nom de cette ouverture, je revendique la même attitude de ceux qui ont choisi de vivre chez nous, parmi nous en attendant qu’ils soient chez nous chez eux, logique suite de l’immigration qui les a conduit à préférer nos standards de vie à ceux de leurs pays d’origine.

Dans ces standards de vie il y a nos valeurs matérielles et culturelles ; elles sont indissociables. L’Europe poursuivra son essor avec les immigrés de demain et elle a tout intérêt à fixer les bonnes règles de cohabitation dès aujourd’hui si elle ne veut pas exploser demain.

Des soldats français musulmans ont refusé de combattre les talibans en Afghanistan (affaire marginale – nous n’avons pas de statistiques sur le sujet) pour des motifs purement religieux,ce n’est pas normal que cela puisse se faire sans autre sanction que celle de la rupture de contrat. Désobéissance sans sanction, c’est pas cher payé et c’est bien là l’illustration d’un rejet de nos valeurs. N’est-ce pas là, une preuve d’échec d’intégration ? De non partage de ces fameuses valeurs ? Le combat contre les nazis, chrétiens, n’a pas, lui, posé de problème de ce genre – dans les choix ou non choix de combattre du moins. Tous les immigrés d’Europe sont nos frères en humanité. Ils méritent respect et considération dès lors qu’ils acceptent nos valeurs et contribuent à leurs propagation et pérennisation. Ils en seront les premiers bénéficiaires.
Ne pas tout accepter et le formuler est perçu de différentes façons, selon sa sensibilité politique et, nous ne le savons que trop bien, souvent qualifié de racisme. Nous avons perdu et le sens des mots et le sens des valeurs ; puissions nous ne pas perdre la tête cette fois et ne pas rater les prochains rendez-vous de notre Histoire, nous aurions à le regretter.
voir la source


Les trois-quarts des Français pensent que les étrangers ne font pas assez pour vivre harmonieusement en France!


Les trois-quarts des Français jugent que les étrangers ne font « pas suffisamment d’efforts pour vivre harmonieusement en France », selon un sondage. Et 66% des personnes interrogées pensent que l’intégration des étrangers fonctionne très mal ou plutôt mal.Selon cette enquête, réalisée par Harris Interactive et publiée mercredi par Le Parisien/Aujourd’hui en France, 76% des Français estiment que les étrangers ne font pas assez d’efforts pour s’intégrer. En revanche, 54% d’entre eux jugent que la société française fait, elle, suffisamment d’efforts pour permettre aux étrangers de s’intégrer.L’enquête a été réalisée en ligne du 8 au 10 avril sur un échantillon de 1631 individus issus de l’access panel Harris Interactive selon la méthode des quotas.
voir sur armée.

Rejoignez la communauté SCIencextrA

Supprimer les RSA et RMI aux étrangers!

Dans le très instructif portrait de Patrick Buisson que publie cette semaine Paris-Match, cette phrase, au détour d’un paragraphe : « Il plaide [« il », c’est donc Buisson, le très écouté expert ès opinion de Nicolas Sarkozy] pour une grande loi de réhabilitation du travail ; elle lutterait contre l’assistanat en réservant par exemple le RSA et le RMI aux Français qui ont un travail. »
Nous y voilà.
Tout commence par les mots. Depuis un certain temps, on redoutait que la dérive droitière de la rhétorique sarkozyste ne débouche sur un tournant radical. Dans les faits et plus seulement dans les mots.
Jusqu’ici, en effet, cette stratégie a produit l’inverse du but recherché. Le président-candidat espérait enrayer la fuite de ses électeurs vers l’extrême-droite. Il n’a réussi qu’à élargir la voie d’eau. Débat sur l’identité nationale, discours de Grenoble liant immigration et insécurité… A chaque fois, Marine Le Pen monte dans les sondages, et aussi dans les urnes (voir les cantonales). Avec ce beau résultat : Nicolas Sarkozy est désormais devancé par elle dans les intentions de vote et menacé – humiliation suprême – de se voir éliminé au premier tour de 2012.
S’il décide de persévérer dans cette voie – et il y paraît bien décidé, malgré les mises en garde d’un Fillon, d’un Baroin et d’autres, qui l’adjurent de délaisser la thématique national-sécuritaire et de se recentrer sur les questions économiques et sociales (chômage et pouvoir d’achat) -, il est condamné à passer à l’acte.
Exclure les étrangers du RSA et du RMI, c’est très exactement ce que réclame le Front national. C’est même une des rares constantes et peut-être la mesure la plus emblématique de son programme. La traduction directe du slogan de la « préférence nationale ». Cela marquerait une rupture radicale avec la tradition républicaine, avec la philosophie même qui fonde notre protection sociale. Ce serait jeter des dizaines de milliers de familles dans la misère absolue.
On se dit que c’est trop énorme, que Sarkozy n’oserait pas. Mais celui qui réclame cette mesure n’est pas n’importe qui. C’est, comme le note Paris-Match, « l’éminence grise de Sarkozy ». L’homme qui a « inventé » le ministère de l’Identité nationale, trouvaille à laquelle Nicolas Sarkozy pense devoir sa victoire de 2007. Le théoricien de la ligne nationale-populiste que l’on voit aujourd’hui prospérer.

LA SUITE

  Rejoignez la communauté SCIencextrA