La fin du racket des portables avec Free Mobile

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

http://frederic.bezies.free.fr/

Et le terme « racket » n’est pas une exagération. Hier, 10 janvier 2012, Xavier Niel a mis fin à un système d’entente du triumvirat Orange – Bouygues Télécom – SFR qui n’avait baissé les prix qu’à la marge. Condamné lourdement par l’union européenne, environ un demi-milliards d’euro en 2005.
J’ai contracté ce matin un forfait auprès de Free Mobile, et je pense que d’ici la fin du mois, mon téléphone dévérouillé – inutile d’acheter un téléphone pour aller chez Free Mobile ou un autre opérateur, l’opération de dévérouillage (ou désimlockage) est gratuite après 3 mois de possession – utilisera une carte SIM Free Mobile.
Pour moi, le gain sera assez conséquent. Entre mon forfait actuel (25,99 €) et le forfait Free, 10 € de gain, mais aussi, je passerais de 30 à un nombre illimité de SMS, de 90 minutes de voix à 43200 minutes par mois de 30 jours, de 5 Mo de données à 3 Go…
Autant dire que je ne craindrais plus la douloureuse chaque mois et que mon compte en banque va m’en remercier. Le hors forfait ? Un vieux souvenir.
Mais surtout, le plus important, c’est de voir que les opérateurs historiques sortent une artillerie lourde digne de la guerre de 14-18. Sortir les canons de 75 contre des personnes utilisant des bombes nucléaires, bof, quoi…
  • 9,90 € : 2 heures + SMS et MMS illimités. Il est vrai que 2 heures avec le forfait « 2 € » de Free Mobile reviennent à 5 €. Et pour arriver à 4,90 € de plus, il faut faire 490 SMS !
  • 14,90 € : cf ci dessus + 1 Go de données. Pas de quoi fouetter un téléphone portable.
  • 24,90 € : appel voix illimité + 1 Go rechargeable… Autant dire 4,9 € plus cher que Free, avec 3 fois moins de données…
Je cite l’article de Numérama :
La première offre d’Orange est pratiquement deux fois moins chère que celle de Free Mobile, mais n’intègre pas d’accès à Internet. De son côté, le deuxième forfait voit son prix baisser de 8 euros, tandis que le troisième forfait recule de 15 euros.
  • Moins de 6 € : Cf l’offre d’Orange, MMS décompté sur le temps voix.
  • Moins de 10 € : 4 € + 3Go de données sur internet, MMS décompté sur le temps voix.
  • Moins de 20 € : enfin la voici illimité pour la voix, identique à l’offre à 10 €.
Pour les prix de Virgin Mobile, je ne serais dire quelle est la baisse.
Mais voire l’opérateur historique faire diminuer son forfait de 15 €, soit une baisse de 38%… Cela veut dire que le triumvirat a du se faire durant des années des couilles en or 24 carats.
Et un point qui gène de plus en plus : l’engagement. Un couple que je connais a tiqué – pour ne pas dire qu’il a commencé à sentir des troubles au niveau intestinal – quand il a été dans une boutique d’opérateur qui lui disait que le forfait qui l’intéressait était lié à un engagement de 2 ans…
C’est le début de la fin, comme jadis Free avait dynamité l’accès ADSL à l’internet, au tour de la téléphonie mobile.
Pour mémoire, quand Stéphane Treppoz, feu-AOL, apprenait la mort de son réseau en direct devant une caméra.
Et pour se la jouer culturel, « The Beginning Of The End », de l’album « Year Zero » d’un groupe peu connu, Nine Inch Nails.

Harrison Ford ne connait pas Indiana Jones

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

http://braindamaged.fr/

Voici la vidéo de Harrison Ford qui a regardé pour la première fois ses films Indiana Jones, trente ans plus tard.
Harrison Ford n’avait jamais regardé l’intégralité de ses films Indiana Jones depuis qu’il les a tournés. Vous y croyez ? Cette vidéo le prouve : devant son écran, l’acteur découvre ses films et est stupéfait, s’amuse, comme tout un chacun.
Sauf qu’il s’agit d’un faux. Dans la vidéo originale, mise en ligne cet automne, Harrison Ford jouait à Uncharted 3, dans la peau de Nathan Drake, l’alter-ego sur consoles du professeur Jones. Et si on les compare, on se rend compte que le choix des images pour le montage est assez réaliste. L’image sur l’écran a seulement été changée.  Une vidéo très drôle que le Cerveau devait montrer à ses lecteurs !

Crédits photo © Paramount Pictures/ Source : IGN
Nicolas Condom

Les Flops de La Redoute

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

En début de semaine, un homme nu apparaît en fond sur une photo de vêtements d’enfant sur le catalogue en ligne de La Redoute (voir l’info). L’histoire a déjà fait le tour du Web plusieurs fois, avec de nombreux détournements. Au delà de l’aspect drôle, étonnant, choquant (choisissez), j’avais surtout été étonné que la photo ait pu arriver en ligne.
Il y a un photographe qui a fait le shooting, entouré de plusieurs personnes. la photo a ensuite été choisie parmi plusieurs. la photo a été validée par plusieurs personnes, recadrée, etc, puis mise en ligne. Et personne ne s’est ému ? On sait aujourd’hui pourquoi.

Il n’y personne chez La Redoute !

La preuve avec cette autre exemple pour un polo Adidas, dont la première photo devrait prochainement être supprimée. Il est en promo car il semble qu’il soit recouvert d’une matière dont on espère que c’est du café. Et pas qu’un peu hein, ça se voit clairement.

C’est donc clair : personne ne fait la moindre vérification avant publication. Ou alors si, mais il va y avoir un charter pour Pôle Emploi très rapidement …
EDIT : la page en question a été modifiée, ne laissant plus qu’une photo.

Miley Cyrus seins nus dans un bar-photo

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

Miley Cyrus aura 20 ans en 2012 et elle veut en profiter à fond, quitte à faire quelques erreurs ou fautes de gouts!

La voici seins nus en boîte de nuit et si cette photo n’est pas un fake, elle risque au mieux de choquer, surtout après ses consommations de drogue, mineur!

Attention, photo choc


OUVRIR
   

FERMER

Facebook porte plainte contre Mark Zuckerberg

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

Le réseau social Facebook se retourne contre le nom de son créateur, pour des raisons bien particulières.
Il existe des gens qui sont prêts à tout pour réaliser un coup magistral en publicité et faire parler de leur activité. C’est le cas de Mark Zuckerberg. Attention, il ne s’agit pas du créateur de Facebook, mais d’un entrepreneur israélien – répondant initialement au nom de Rotem Guez – qui A changé récemment son nom pour être l’homonyme du jeune homme d’affaires américain.
« Non, ce n’est pas une blague, je suis maintenant Mark Zuckerberg légalement, et ce pour les 7 prochaines années. :) » écrit Guez au Huffington Post. Mais pourquoi changer ainsi son identité civile, dans quel but précisément ?
L’histoire commence alors que le nouveau Zuckerberg monte un Like Store, un magasin de « J’aime » sur Facebook pour sociétés qui ont besoin d’être vues et reconnues sur le réseau. Malheureusement pour lui, c’est illégal et va à l’encontre des termes juridiques du Grand F. Surtout que les juristes du réseau social ont affirmé que la société vendait des approbations fictives de la part des utilisateurs.Suite à son changement de nom, Guez s’est vu bloquer son compte, et a engagé une procédure à l’encontre de la société Facebook qui refusait de lui rendre son compte prétendument hacké.
Il a ensuite reçu un courrier du cabinet d’avocats Perkins Coie, représentants légaux de Facebook, lui sommant de «cesser immédiatement ses activités » et lui demandant de confirmer avant le 5 septembre 2011 qu’il ait « arrêté, et n’accédera plus, dans le futur, au site de Facebook, ses services, sa plate-forme ou son réseau pour quelque raison que ce soit », entre autres stipulations.
Début décembre, Guez a posté sur un site ses papiers approuvés par le Ministère de l’Intérieur israélien, prouvant ainsi sa nouvelle identité. Les courriers du cabinet d’avocats ont bien sûr continué, avertissant M. Guez-Zuckerberg des futures mesures prises à son encontre, lui ordonnant de mettre un terme à ce jeu de dupes. Il va sans dire que l’intéressé a continué et a même poussé le vice jusqu’à créer une page Facebook intitulée « I’m Mark Zuckerberg / Je suis Mark Zuckerberg » sur laquelle il partage différents documents, articles de presse et autres lettres traitant de la pomme de discorde.
Il est à noter que l’entrepreneur a un certain sens de l’humour et du respect, car il souhaite seulement faire reconnaître l’erreur des termes juridiques de Facebook sur la propriété des « J’aime » : « Facebook a décidé de me poursuivre en justice, après que j’ai moi-même déposé une plainte à leur encontre en Israël. Je voulais qu’en m’attaquant, ils portent plainte contre ‘Mark Zuckerberg’. Ils m’ont accusé d’avoir vendu de faux J’aime, alors que c’est faux, tous nos J’aime viennent d’utilisateurs bien réels qui souhaitent recevoir nos contenus. Plutôt que de les faire payer avec de l’argent, nous demandons des J’aime. L’idée était que si seulement Mark Zuckerberg est autorisé à vendre des J’aime, alors sur ce sujet je serai aussi Mark Zuckerberg. »
Il s’exprime d’ailleurs au sujet de l’original dont il est devenu l’homonyme en ces termes : « je pense que c’est un génie. Je crois qu’il souhaite plus contrôler le monde et nos bases de données que faire de l’argent. Facebook et M.Z. doivent comprendre que Facebook n’est pas seulement un site, mais qu’il est, avec Google, l’avenue principale d’Internet. Ils doivent prendre exemple sur Google et ne pas effacer le contenu qu’ils n’approuvent pas. Google classe un tel contenu dans des catégories qu’il pense adaptées, il ne désactive aucun compte, et n’efface pas les données. »
Le Cerveau reste pensif devant une telle circonvolution de pensées, et en attendant d’en savoir plus vous pouvez admirer les pièces d’identité dans la galerie.
Sources : The Huffington Post / Crédit Photo : © Rotem Guez
Cyrille Fritiere

Vous allez payer le droit de lire!

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

Quand la réalité voulue par Christine Albanel va dépasser la pire fiction. Un droit de lecture … payant.
Ça vous semble énorme ? Je vous laisse consulter l’article de Numerama à propos des dernières déclarations de Christine Albanel et de l’avenir de Orange :
Et bien pouvoir aller dans une librairie, acheter un bouquin, et que le libraire vous dise, je ne sais pas, que pour trois euros de plus « vous pouvez avoir la version numérique, et puis cet auteur a fait un autre bouquin que l’on ne trouve qu’en numérique, vous pouvez aussi le trouver sur cette borne…« . Sachant que finalement vous achetez un droit de lecture, France Télécom Orange étant un tiers de confiance, étant celui qui va gérer votre droit de lecture
Stupide, ridicule et impossible à mettre en place ? On aurait dit pareil de la HADOPI … Ceci étant, ce terme de droit de lecture m’a fait penser à un texte écrit il y a 14 ans par Richard Stallman, à propos d’une action censée se dérouler en 2096 et intitulé Le Droit de lire.
Amusante coïncidence, non ? Voici un extrait et le lien pour consulter ce texte, assez court. Décrivant une incroyable dystopie, ce texte montre bien qu’il faut rester vigilants si on ne souhaite pas que les mauvaise prophéties ne soient rendues vraies par ceux pour qui la Liberté est un concept qui ne s’applique qu’à ceux dont les finances leur permettent de l’acheter par bribes.
À part le fait que vous pouviez aller en prison pour plusieurs années pour avoir laissé quelqu’un lire vos livres, l’idée même le choqua au départ. Comme à tout le monde, on lui avait enseigné dès l’école primaire que partager des livres était malicieux et immoral — une chose que seuls les pirates font.
Et il était improbable que la SPA — la Software Protection Authority — manquerait de le pincer. Dans ses cours sur les logiciels, Dan avait appris que chaque livre avait un moniteur de copyright qui rapportait quand et où il était lu, et par qui, à la Centrale des licences. (Elle utilisait ces informations pour attraper les lecteurs pirates, mais aussi pour vendre des renseignements personnels à des détaillants.)

Crash voiture en Russie

Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

http://www.glandouillage.com/

– Ils ne freinent pas.
– Ils ne regardent pas avant de tourner.
– Ils n’ont aucun réflexe tellement ils sont bourrés.
– Ils n’ont aucune notion de priorité, et du code en général.
– Ils dépassent comme des malades.
– Ils se croient seuls sur la route.
– Leurs voitures ne sont pas entretenues, ne freinent pas, perdent des pièces…
En fait, ils n’ont pas l’air conscients du danger sur la route, on a l’impression qu’ils ont offert le permis pendant l’urss.