Critique du film Tintin et le Secret de la Licorne


Rejoignez la communauté SCIencextrA . .

Synopsis

 »Tintin, un jeune reporter accompagné de son chien Milou, achète une maquette de La Licorne à bon marché dans une brocante en Belgique. Il est immédiatement accosté par Barnabé et Ivan Ivanovitch Sakharine qui tentent de racheter le modèle réduit, mais sans succès. Tintin rentre chez lui, mais la maquette est cassée lorsque Milou chasse un chat qui s’était aventuré dans l’appartement. Alors que le bateau se brise, un petit parchemin qui était caché dans l’un des mâts tombe sur le sol et roule en-dessous de la commode. Pendant ce temps, les deux détectives Dupond et Dupont recherchent Aristide Filoselle, un pickpocket qui sévit dans les environs. Après le vol de son trois-mâts, Tintin rend visite à Sakharine au Château de Moulinsart, où il apprend qu’il existe en réalité deux mêmes exemplaires de la maquette. »

Source : Wikipedia

Mon avis

Bon, comme à mon habitude, je reste encore une fois réfractaire à la 3D stéréoscopique au cinéma lorsqu’elle n’est pas justifiée. C’est malheureux, mais au final, j’ai passé plus de la moitié du film sans porter mes lunettes tellement cette 3D était inutile et assombrissait le film. Bref, mis à part Le Drôle de Noël de Scrooge (et Le Roi Lion 3D, oui oui !), je reste encore une fois déçu par cette technologie.

Passons au film en lui même. Adaptation au cinéma oblige, il ne faut pas vous attendre à une fidélité parfaite. Lescenario de ce premier film étant basé sur 3 volumes de Tintin bien distincts (Le Crabe aux pinces d’orLe Secret de La Licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge), le résultat pourrait en dérouter certains puisqu’il s’agit d’un véritable mixte de ces histoires. De ce côté là, je trouve que le travail est remarquable et qu’au final, le scenario tient parfaitement la route. Malheureusement, on a perdu au passage l’humour de l’univers de Tintin : en presque 2 heures de film, je pense n’avoir souri que deux ou trois fois. C’est d’autant plus étonnant que Steven Moffat (Doctor Who, Scherlock…) et Edgar Right (Shaun of the Dead, Hot Fuzz, Scott Pilgrim…) ont écrit le scenario

Du côté de la réalisation, c’est plutôt bien foutu (malgré la 3D), ça dépote visuellement et pour peu qu’on ne soit pas réfractaire au style choisi, on en prend plein les yeux. C’est du Steven Spielberg, il n’y a rien à redire à ce niveau. Cependant, même si je n’ai pas passé un mauvais moment devant Les aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, loin de là, j’en ressors tout de même déçu : je n’ai pas réussi à retrouver l’esprit de l’univers de Tintin. C’est dommage, l’adaptation en dessin animé dans les années 90 avait pourtant réussi ce challenge avec brio, et je reste étonné du résultat de ce premier film étant donné les talentueux passionnés qu’il y avait autour de ce projet… A suivre.

Bande annonce

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s