Pourquoi les femmes sont belles?


Rejoignez la communauté SCIencextrA

Plaire aux hommes

On critique beaucoup les femmes car elles passent souvent un temps fou à s’occuper de leur apparence. C’est pourtant normal qu’elles y consacrent tant d’attention. Car depuis toujours, on leur fait comprendre que leur beauté est la qualité la plus importante qu’elles puissent avoir. Car peu importe qu’elles soient gentilles, courageuses, intelligentes, etc., si elles ne sont pas belles, aucun homme ne voudra d’elles. Et c’est là la sanction maximale, ma fille. Une femme sans homme n’est pas une femme accomplie, dit la sagesse populaire (ah, ah). Même si elle a réalisé tous ses projets, même si elle est épanouie, même si elle dit clairement n’avoir besoin de personne, les gens vont la plaindre dans son dos, dire qu’elle fait semblant d’être heureuse, mais qu’elle doit se sentir terriblement seule, car une femme sans homme, « une femme sans Amour », finalement elle n’est même pas tout à fait vivante. Quel temps perdu. Pourtant elle est plutôt jolie, elle n’aurait aucun mal à s’en mettre un dans la poche si seulement elle faisait un effort. Si elle savait ce qu’elle rate. Elle le cherche un peu en même temps, elle est trop indépendante, elle a l’air trop épanouie, elle fait peur aux hommes (les pauvres).
Vous ne voudriez tout de même pas mourir seule, n’est-ce pas ? Comme une vieille fille (bouffée par ses chats, dit la légende). Non, il vous faut un homme. Vous ne pouvez pas être véritablement heureuse sans un homme dans votre vie. Même s’il vous surveille jalousement, même s’il ne vous laisse pas vous habiller comme vous voulez, même si vous devez abandonner vos amis de sexe masculin pour lui, même si vous vous retrouvez à faire la lessive pendant qu’il ne sait même pas comment allumer la machine qui est là depuis 15 ans, même si vous ne pouvez plus partir en week-end sans lui, même si il fait sa vie sans vous et vous empêche de faire de même, même s’il vous frappe… non, je ne dis pas que c’est forcément ce qui va se passer… Même si vous étiez plus heureuse avant de vous « caser ». Il vous le faut. C’est le seul moyen de ne pas « passer à côté de votre vie », d’être socialement reconnue.
Bref donc, il vous faut un homme. Comment avoir un homme ? En étant jeune et belle, principalement. Comme dit plus tôt, la beauté est le seul atout qui permet de gagner à tous les coups. Tout le monde rêvera de vous avoir dans son lit, aura envie de vous exhiber comme un trophée. Vous avez vu ma belle prise ! C’est la mienne ! Les gens féliciteront votre petit ami pour s’être trouvé une si jolie fille, il se sentira ainsi flatté, et le pire, c’est que vous aussi, ne vous rendant qu’à peine compte qu’ils parlent de vous comme si vous étiez sa nouvelle Porsche Cayenne (ou une Giulietta…). Vous avez l’approbation des hommes, tout va bien, vous êtes en sécurité, vous êtes dans la bonne direction, vous ne ratez pas votre vie.
C’est pour ça que beaucoup de femmes tiennent tant à ce fameux « mademoiselle » : il montre qu’elles ont la caution des hommes, « vous êtes jeune et belle ! vous êtes baisable ! », font-ils savoir par ce biais (mais pour faire plus poli, on préfère dire qu’ils leur « rendent hommage » avec une expression « au charme désuet »). Et c’est pour ça aussi qu’elles sont frustrées la première fois, et toutes les suivantes, qu’on leur dit « madame » : ça y est, elles sont sorties du stade de la bonnassité. On ne les mettrait plus dans son lit. Une ride en trop, sans doute. Ca y est, c’est trop tard, elles sont devenues vieilles, et ne peuvent plus revenir en arrière. Les hommes ne les aiment plus pour leur physique, alors il faut qu’elles fassent bien attention à ne pas perdre l’actuel, qui sait si elles seraient capables d’en retrouver un par la suite, avec leur physique désormais ingrat ? Autre solution : la chirurgie esthétique.
Revenons-en à nos moutons. Soyez belle, selon les critères que la société a bien pensé à vous repasser en long, en large et en travers. C’est à dire : ayez la peau lisse, ayez les cheveux longs, ayez la taille marquée, ayez de beaux seins ronds, rendez toutes vos formes bien visibles par des vêtements serrés et qui ont coûté cher, ayez des sous-vêtements assortis (noirs ou rouges, en tout cas chers), ayez des jambes longues et des fesses rebondies en mettant des chaussures à talon (chères), maquillez-vous. Mais pas trop hein, sinon ça fait pute. (Ne vous étonnez pas de vous faire violer après, vous l’aurez bien cherché à faire vos salopes).
Entendu à peu près trente six mille neuf cent quatre-vingt douze fois : « mais non, n’importe quoi, si je m’habille sexy, c’est pour me faire plaisir, pour me plaire à moi ! ». J’ai toujours envie de dire : « mais non, n’importe quoi, si je mets des talons de douze centimètres que je retire une heure après le début de la soirée (heure que j’ai passée à gémir que j’ai mal aux pieds) parce que j’ai les pieds en sang, c’est pour me faire plaisir à moi !« . Ah pardon, suis-je bête. Ou bien : « mais non voyons, si je passe des heures à m’arracher les poils alors que ça sert à rien, c’est pour prendre soin de mon corps ! ». Je dis lol ou pas ?
Mais bon, répondons sérieusement. Bien sûr. C’est pour soi. Comme par hasard, ça rentre exactement dans les critères prônés par la société/la télévision/la publicité/la pornographie (ça revient à peu près au même de nos jours), et comme par hasard toutes les femmes ont exactement la même façon de se sentir belles, qui passetoujours par les mêmes artifices, ou plutôt contraintes, mais ce n’est que pur hasard, ce n’est pas du tout pour coller à la norme, ce n’est pas du tout dû à un conditionnement, pour les autres peut-être, mais moi sûrement pas !
Mais que voulez-vous, on a été élevées comme ça. Forcées à se dire en permanence « je ne suis pas assez belle, je dois être belle sinon à quoi bon ? ». À regarder les autres et se dire « si seulement j’étais aussi belle qu’elle, personne ne peut s’intéresser à moi, je suis trop moche ». Un homme laid, on dira de lui « c’est vrai, il n’est pas vraiment beau, mais… » … mais il a du charme, il est tellement drôle, il est vraiment intelligent, etc. Il a quand même ses chances. Une femme laide, « bah… c’est un boudin quoi ».
Alors comme nous nous sentons obligées de plaire aux hommes, nous nous sentons obligées d’être belles en permanence.
Et si nous n’essayons pas de leur plaire nous ne sommes pas des vraies femmes. Il nous manque quelque chose, on n’assume pas notre féminité, on est des mal-baisées, tout ça. Vouloir plaire aux hommes c’est ce qui fait de nous des femmes aux yeux de la société.
Alors pour plaire aux hommes nous sommes obligées de rester plus petites et plus faibles qu’eux physiquement, de gagner moins d’argent qu’eux, de ne pas avoir l’air plus intelligente qu’eux en public, etc. Car sinon ils se sentent dévalorisés, les pauvres. Être fragiles, pauvres et bêtes (mais belles), c’est comme ça qu’on nous aime. Comme ça ils peuvent nous protéger, subvenir à nos besoins, et ainsi se sentir forts et utiles (un vrai film de Disney, dis-donc). Ce qui nous laisse à nous une belle somme d’atouts pour avancer dans la vie, n’est-ce pas ?
Alors n’oubliez pas, « une femme sans homme est comme un poisson sans bicyclette ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s