Minority Report en vrai fonctionne bien


Rejoignez la communauté SCIencextrA

Une police à la « Minority Report »

Ou quand la réalité rejoint la fiction. La différence avec le film est qu’il n’y a aucun mutant en jeu (enfin … officiellement). Le département de police de Santa Cruz en Californie a commencé une expérience qui utilise un algorithme mathématique afin de tenter de prédire où et quand un crime est susceptible d’être commis. La police se rendra alors sur place pour cueillir les « Daltons » déroutés. 

Une police à la « Minority Report »



L’expérience a déjà montré son efficacité : 5 personnes ont été arrêtées par ce procédé. Le taux de certains crimes ont déjà baissé de manière significative. Le programme a un taux de succès de 40 % pour l’instant. D’autres techniques issues des mathématiques avaient été développées pour prévoir les crimes (Compstat par exemple). Le programme actuel se concentre sur les vols comme ceux de voitures ou de maisons. 

Le programme a été développé par un mathématicien à l’université de Santa Clara. Il se fonde sur un code dédié à prédire les ondes de choc qui suivent un grand tremblement de terre. Le coeur du programme est qu’un voleur revient toujours (ou presque) sur le lieu du crime, deux ou trois fois en fait, et, qui plus est, au même moment que précédemment : par exemple, un voleur qui a réussi son coup dans une maison à une heure donnée risque de récidiver dans la maison voisine à la même heure et quelques jours plus tard (en général 4, d’après les statistiques locales)… 

Le crime est donc tout sauf aléatoire. La série « Numbers » est bien sur la bonne longueur d’onde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s