Néanderthal supportait les changements climatiques!


Voir le site en source?

Contrairement à ce qui était admis jusque-là, l’homme de Neandertal a aussi vécu pendant les périodes de réchauffement climatique. Un site de boucherie découvert à Caours, près d’Abbeville (Somme), le démontre. Il y a 130 000 ans, au cours du dernier épisode interglaciaire (éémien), Neandertal chassait le chevreuil et l’auroch, mais aussi le rhinocéros de prairie et l’éléphant de forêt, dans un climat relativement chaud. Témoins les outils moustériens et les restes d’ossements portant des traces de dépeçage qui ont été retrouvés dans les tufs calcaires de la vallée de la Somme. Il n’était donc pas inadapté au climat tempéré, et n’avait pas été bloqué par une « barrière verte », théorie selon laquelle la présence de forêts l’aurait contraint à aller vers le nord, à la poursuite des troupeaux. «  Les hommes de Caours se sont autant accommodés d’un climat froid et d’un environnement ouvert que de la forêt dense des climats tempérés  », précise Patrick August (université Lille-I/CNRS).

Disparu sans descendance, l’homme de Neandertal semble aussi avoir subsisté plus longtemps que prévu. Alors qu’on le croyait éteint vers –30 000 ans, une récente étude confirme sa présence dans la région de Gibraltar (grotte de Gorham ) vers –24 000 ans.

Rejoignez la communauté SCIencextrA

BlogBang
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s