Un gigantesque dinosaure en Thaïlande.


Voir le site en source?

Lors d’une mission franco-thaïlandaise réalisée en février 2010, le squelette d’un énorme dinosaure herbivore du groupe des sauropodes, appartenant apparemment à une espèce nouvelle, a été mis au jour dans le Nord-Est de la Thaïlande. La découverte a été réalisée par des chercheurs du Laboratoire de Géologie de l’Ecole Normale Supérieure (INSU-CNRS), du Département des Ressources Minérales de Thaïlande, et du Centre de Recherches Paléontologiques de l’Université de Mahasarakham (Thaïlande). Les ossements ont été trouvés lors de fouilles effectuées au sommet de la colline de Phu Noi, près du village de Ban Dinchi, dans la province de Kalasin. Ils proviennent de couches argileuses appartenant à la Formation Phu Kradung, dont l’âge est proche de la limite entre le Jurassique et le Crétacé (environ 145 millions d’années), et qui ont livré aussi sur ce site des restes de poissons, de crocodiles et de dinosaures carnivores. 







Les éléments du squelette trouvés jusqu’ici comprennent une ceinture pectorale et un membre antérieur encore articulés, des vertèbres dorsales et caudales, plusieurs os du bassin, de nombreuses côtes, et des dents. Tout porte à croire que d’autres ossements seront découverts lors de la poursuite des fouilles. Les caractères anatomiques des restes découverts montrent que l’animal appartient au groupe des sauropodes, dinosaures herbivores de grande taille au long cou et à la longue queue. Les dimensions considérables de ces ossements sont remarquables : la scapula (omoplate) atteint une longueur d’1,60m. On peut estimer que l’animal était long de 20 à 25 mètres. Cela n’en fait pas le plus énorme dinosaure connu, mais il s’agit sans conteste du plus grand dinosaure jusqu’ici découvert en Asie du Sud-Est, et une des plus gros que l’on connaisse en Asie.

Les premières observations réalisées sur le squelette indiquent que l’animal appartient à la famille des Mamenchisauridés, caractérisée notamment par l’extrême allongement du cou. Les Mamenchisauridés sont connus principalement dans le Jurassique de Chine, leur présence en Thaïlande n’était jusqu’ici que suggérée par des restes fragmentaires. Outre son côté spectaculaire, l’intérêt de cette découverte tient aux informations qu’elle nous apporte sur les relations biogéographiques entre les dinosaures qui habitaient l’Asie du Sud-Est et ceux des régions situées plus au nord, à la limite Jurassique-Crétacé. Il apparaît qu’à cette époque une faune relativement uniforme, mais distincte de celle des autres régions du monde, peuplait la mosaïque de blocs continentaux constituant l’Asie orientale, depuis le Nord-Ouest de la Chine jusqu’à la Thaïlande. Les Mamenchisauridés sont un des éléments les plus caractéristiques et les plus remarquables de cette faune.

Rejoignez la communauté SCIencextrA

BlogBang
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s